06/03/2008

Cochon de lait toscan, salami, fromages, olives, pâtes, vins ...

 

 

Anne et moi vous l'annoncions, le salon Saveurs toscanes, qui s'est tenu à Bruxelles le week-end dernier, a permis aux amoureux des authentiques produits du mezzogiorno de se retrouver. Tous ceux d'entre vous que nous avons pu y rencontrer se sont déclarés enchantés, et c'était un plaisir d'observer leur enthousisme. La plupart n'avaient, bien sûr, pas pu résister à y faire quelques achats d'ingrédients originaux en se promettant de les mettre à l'honneur dans leurs toutes prochaines réalisations culinaires.

Cette édition 2008 du salon à connu, - c'était prévisible - un nouveau succès de foule. Si la fête à été courte (2 jours pour le grand public et un seul pour les professionnels), l'ambiance a été intense et a on en fait plus".

Ce qui nous paraît remarquable, dans des manifestations de ce type, c'est de constater l'aspiration croissante de tant de gens à pouvoir se détourner de la "malbouffe" du fast-food et des supermarchés pour renouer avec une consommation d'aliments traditionnel sains, savoureux et naturels.

Dans cette démarche, la filière courte entre le consommateur et les productions locales offre bien des avantages. Cela mérite en tout cas que chacun y réfléchisse. Et pour nourrir cette reflexion, pourquoi ne pas se renseigner sur les argumentations et la philosophie du mouvement mondial SLOW FOOD.

Si nous, consommateurs mieux informés, refusons de suivre les schémas que la grande distribution nous impose insidieusement depuis plusieurs dizaines d'années, nous avons le pouvoir collectif de modifier l'offre commerciale qui nous est faite et de voir leurs promoteurs l'orienter - non pas seulement en fonction du plus grand profit financier et de la facilité irresponsable - vers des aliments plus sains, plus diversifiés et moins nuisibles à notre environnement.

 

16:48 Écrit par Anne & Jos dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.